L’état du digital en 2019 : le succès des assistants vocaux !

Les technologies numériques font depuis quelques années parties intégrante de notre quotidien et les attentes des consommateurs ont évolué. Selon le rapport de Limelight Networks, la sécurité et la qualité sont des critères importants pour fidéliser les utilisateurs.

Les assistants vocaux  

L’utilisation d’assistants vocaux a augmenté de 10% durant cette dernière année. Plus de 28% des consommateurs mondiaux disposent d’un assistant numérique (Google Home Assistant, Apple Home Pod, Amazon Echo etc.). 

Les personnes possédant le plus d’assistants numériques sont localisées en Inde pour 40% et au Royaume-Uni pour 38,4%.  

Les Français et les assistants numériques

23,6% des Français possèdent un assistant vocal et 23,8% souhaitent investir dans les 6 prochains mois. 13,4% des utilisateurs ne pourraient s’en passer au quotidien. 

Les chiffres démontrent que les 26-45 ans sont davantage enclins à posséder ou souhaiter investir dans un assistant vocal, contrairement aux personnes de plus de 60 ans, pour 43%, qui ne considèrent pas les assistants vocaux comme essentiels. 

En parallèle nous pouvons constater que 32% des Français ne compte pas obtenir un assistant vocal. 

Des utilisateurs sceptiques concernant les assistants vocaux

Seulement 41,6% des consommateurs issus du monde entier feraient potentiellement confiance à un assistant numérique dans le cadre d’une requête en lien avec la météo et les actualités. À propos des répondants français, 30,8% auraient une confiance aveugle en leurs assistants vocaux, contre 16,2% qui eux restent sceptiques. 

Le grand public semble légèrement sceptique concernant la qualité des informations partagées par les assistants vocaux, cependant, les personnes possédant réellement un appareil de ce type sont en France 60,2% à avoir une confiance aveugle et seulement 4,2% à ne pas leur faire confiance. 

Les Français ont du mal à lâcher leur smartphone  

Les supports numériques sont devenus des compagnons du quotidien pour la plupart des Français, environ 48% des répondants entre 18 et 60 ans ne pourraient se passer de leur smartphone et seulement 28% seraient capables de s’en passer seulement pour une journée. Les millienials ne sont donc pas les seuls individus accro à leurs smartphones !

C’est en Inde que l’on constate la plus forte dépendance aux supports numériques avec 52,7% de personnes incapables de les abandonner même un jour. En revanche, c’est au Japon, au Royaume-Unis et aux État-unis que les consommateurs sont les plus enclins à cesser d’utiliser leurs ordinateurs. 

Pour conclure, les consommateurs mondiaux sont accros à leur smartphone, devant les ordinateurs, les tablettes et enfin les assistants vocaux. 

Sécurité et données personnelles

La question de traitement des données personnelles et de la sécurité en ligne est source d’inquiétude. 45,6% des répondants mondiaux sont davantage préoccupés par le vol de données les concernant qu’il y a un an. 

Concernant les répondants Français, 50,8% sont plus inquiets que l’année passée du vol d’informations personnelles les concernant, contre 7% qui le sont moins que l’année précédente. 

 

Découvrir l’étude globaleThe state of digital Lifestyles 2019 – Limelight Networks

Cette enquête a été mise en place autour de consommateurs résidants en France, en Allemagne, en Inde, en Italie, au Japon, à Singapour, en Corée du Sud, au Royaume-Uni et aux États-Unis, âgés de 18 ans et plus, ayant téléchargé un logiciel, diffusé de la vidéo ou de la musique en ligne au cours du dernier mois. Ils ont été interrogés sur l’impact de la technologie numérique sur leur vie, leur interaction avec les médias numériques et le taux d’adoption d’assistants numériques et d’appareils connectés à Internet au quotidien. 

Autour du même sujet, « L’IOT, l’internet des objets, qu’est-ce que c’est ? »

Vous souhaitez développer une application mobile ? Contactez-nous ! 

Laura Tessier

Responsable Communication, a rédigé cet article.