Les Machines de l’île, leur expérience mobile !

Les Machines de l’île, un projet artistique totalement inédit. Né de l’imagination de François Delaroziere et Pierre Orefice, il se situe à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes, sur le site exceptionnel des anciens chantiers navals.

En tant que patrimoine culturel Nantais, ancré dans le paysage régional, les Machines de l’île ont souhaité faire évoluer l’expérience visiteurs au sein de la Galerie des Machines. L’objectif ? Créer une aide à la visite et une meilleure compréhension de la Galerie des Machines, notamment pour les visiteurs étrangers.

• Dans quel but avez-vous pensé votre projet mobile ?

Nous souhaitions créer une aide à la visite et meilleure compréhension de la Galerie des Machines, notamment pour nos visiteurs étrangers.

• Comment s’intègre votre stratégie mobile au sein de votre projet global de communication autour des Machines de L’île ? 

C’est un vrai complément à l’existant, nécessaire pour répondre à une demande des clients, des visiteurs

• Selon votre expérience, quels sont les critères de choix d’un bon partenaire mobile ? 

L’écoute, le conseil, la réactivité et l’efficacité

• Comment décririez-vous votre expérience avec Ripple Motion ? 

Excellente, les critères de choix étaient au rendez-vous !

• Si vous deviez donner trois conseils pour la gestion efficace d’un projet mobile d’envergure ?

  • Réflexion autour du souhait/du sens du projet > mise en place d’un retro planning, anticipation d’éventuels points complexes dans le timing
  • Identification des différents interlocuteurs et échange/rencontre en amont pour bien comprendre les besoins des uns et des autres (plus court : qui fait quoi et a besoin de quoi)
  • Points d’étapes, pour vérification qu’il n’y a pas ou peu de delta entre planning, work in progress et résultat souhaité

 

Découvrez-en un peu plus sur Les Machines de l’île en consultant notre article réalisation !

Laura Tessier

Responsable Communication, a rédigé cet article.