Le confinement vu par Pierre, Co-fondateur !

En ces temps perturbés, vous pourrez suivre régulièrement le quotidien des membres de notre équipe durant cette période de confinement. L’objectif ? Vous partager les tips de la team pour rester productifs, les outils utilisés, les activités de chacun pour ne pas perdre la tête et un peu de notre bonne humeur. Aujourd’hui, c’est Pierre qui prend la parole, pour nous parler de son quotidien !

Quel est ton rôle chez Ripple Motion ?

Boss !

Quelle est ta situation et comment le vis-tu ? 

Je suis en famille, et avec un peu de chance, nos 2 grands enfants avaient rejoint la maison juste avant le confinement. Nous sommes donc tous ensemble, comme lorsqu’ils étaient enfants. Cet ordre de confinement aura au moins cet effet positif (a minima pour nous les parents ;-).

Pour l’instant, je ne vis pas cet ‘enfermement’ aussi mal que je l’aurais imaginé. Le rythme du travail quotidien me permet de garder une ligne conductrice salutaire. 

Le télé-travail est une expérience nouvelle en tant que chef d’entreprise. J’avais, par le passé, travaillé depuis chez moi, seul, pendant plus d’un an, mais gérer une entreprise à distance est à la fois plus simple et plus complexe. Je trouve très difficile de garder un contact humain avec l’équipe. Les ‘Slack’ et autres moyens de communication ne permettent pas de ‘sentir’ si quelqu’un va bien ou s’il est en difficulté. Etant devenu un adepte des signaux faibles, c’est très frustrant. D’un autre côté, chacun prend plus d’autonomie, ce qui rend la gestion plus simple. Je suis certain que nous sortirons des éléments positifs de cette expérience et que cela permettra à l’entreprise de grandir. 

Sur le plan santé, ne pouvant pas courir, et étant souple comme un passe lacet, je me suis mis au Yoga (niveau TRÈS débutant). Cela me permet de faire quelques assouplissements et d’évacuer le stress de la situation.

Tes conseils et astuces pour survivre à ce confinement en tant Boss à distance ? 

Pour moi, tout est une affaire de rythme. Il faut garder le tempo. Il faut aussi prendre le temps de garder le contact avec l’équipe. C’est primordial pour tenir dans le temps et nous sommes dans cette situation pour encore un bon moment. C’est comme dans un marathon; Au début, tout va bien, on pense même qu’on pourrait accélérer, puis passent les kilomètres et là, on entre dans le dur. Il faut s’y préparer et maintenir le cap. 

Mon dicton du moment : “When the Going Gets Tough, the Tough Get Going” (https://www.youtube.com/watch?v=-n3sUWR4FV4) (… So 80’s faites attention aux choristes … Grand Luxe 😉

Laura Tessier

Responsable Communication, a rédigé cet article.