Comprendre l’architecture logicielle de microservices !

Ce style d’architecture logicielle est utilisé pour répondre à divers problématiques et besoins des entreprises. La performance des services, le coût du développement et de la maintenance, mais aussi le coût de l’infrastructure technique sont des sujets qui demandent de se challenger continuellement pour palier à la mise en place d’app et de logiciels gourmands en ressources. Vous n’êtes pas développeur/euse, mais vous souhaitez en savoir davantage ? On vous dit tout ! 

Les microservices, qu’est-ce que c’est ?

Les microservices représentent la mise en place d’une architecture logicielle qui permet créer des modules indépendants (ce qu’on appelle des “services”) qui communiquent entre eux. Elle se différencie d’une approche monolithique classique, puisqu’elle découpe l’application pour en isoler les fonctions importantes. Un microservice est pour résumer une fonction d’une app, qui est exécutée de manière indépendante des autres services créés. 

Pourquoi mettre en place une architecture de microservices ? 

En créant cette architecture de microservices, chaque fonction est développée et déployée de manière indépendante. Elle peut évoluer sans impacter les autres. Ce qui est plutôt favorable lorsqu’une des fonctionnalités vient à dysfonctionner, cela n’affecte donc pas les autres. Pour résumer, la mission de l’architecture de microservices est de simplifier et d’assurer le développement et l’évolution des applications en toute sécurité. 

Les avantages d’une architecture de microservices ?

Utiliser les microservices offre de nombreux avantages. Cela permet :

  • de générer des services de manière indépendante, 
  • une mise à jour des services de manière indépendante, 
  • aux développeurs de déterminer des solutions adéquates, spécifiques aux services,
  • de connaître les points d’échec, 
  • une mise sur le marché plus rapide…

L’architecture de microservices, ça vaut le “coût” ? 

Les évolutions et intégration successives affaiblissent une architecture monolithique qui se complexifie avec le temps. Lorsque ces mutations engendrent des difficultés opérationnelles, elles entrainent avec elles des retards sur innovations, des coûts supplémentaires et un affaiblissement de l’expérience client.

Lorsque le système d’information ne s’aligne plus sur la stratégie d’entreprise et que la dette technique s’accumule, il faut alors se poser les bonnes questions.

 

Ripple Motion vous conseille et vous accompagne pour la restructuration d’une architecture suffisamment mature pour soutenir votre transformation digitale.

Emilie Tigani